b) Étude d'un cas: l'épilepsie

vvvvvvvvvvvvvvvvvvvvvvvvvvvvvvvvvvvvvvvvvvv-1-3.jpg

 

      L'enregistrement, lors d'une crise d'épilepsie de type absence, d'un EEG, reflet de l'action cérébrale globale et de l'action de neurones isolés, permet de préciser les mécanismes du passage de la conscience à l'état inconscient.

 

      Des études des propriétés dynamiques des ondes cérébrales on permis d’élucider les dysfonctionnements survenants dans des réseaux de neurones au cours de l'épilepsie, par exemple.

Une analyse a été faite sur les oscillations enregistrées lors de crise d'épilepsie de type absence (C'est la perte de conscience sans contractions musculaires rythmiques pendant quelques secondes).

      Les ondes enregistrées se déclenchent dans une petite zone du cortex cérébrale puis se propagent dans le reste des systèmes corticaux.


 

      Déscription des mécanismes neuronaux des différents états de vigilance de l'épilepsie.

 

      L'objectif de ce travail sur les ondes est de mieux comprendre l'origine des crises mais aussi de révéler les mécanismes des neurones qui sous entendent une transition quasi instantanée entre état conscient et inconscient. 

L'état de conscience se discerne par des ondes EEG rapides et de faibles amplitude. Elles sont associées à des potentiels synaptiques excitateurs, dans les neurones corticaux enregistrés à proximité du foyer épileptique.

      Une crise d'épilepsie nait dans une région très petite du cortex où elle s'y propage comme une onde à partir de ce point. 

Elle se traduit par l'apparition brutale d'ondes électriques corticales de grandes amplitude et de basse fréquence

 

      L'analyse des différents enregistrements révèle la présence d’oscillations ayant une fréquence un peu plus élevée juste avant le déclenchement de la crise. Ces ondes cérébrales neuronales seraient un indice précoce de la perte de conscience à venir . 

 







      Sur le schéma on voit bien la transition entre l'état de conscience et d'inconscience. 


      Cette recherche a été réalisée chez un rat, pour observer des changements dynamiques dans les ondes EEG lors d'une crise d'épilepsie de type absence.

C'est un enregistrement des ondes électriques corticales et de l'activité des neurones de la zone du foyer épileptique. 

      La représentation obtenu indique les amplitudes relatives (des moins intenses en bleu aux plus intenses en rouge) des fréquences du signal EEG au cours de cette transition d'états de vigilance. 


      Ainsi, on peut observer que les fréquences de 10 Hertz prédominent au cours de la perte de conscience.

      Les ondes cérébrales ont de multiples fonctions: elles déterminent l'état mental de l'individu, c'est à dire si il est en état de veille, d'éveil ou de conscience.

     

 

      Ces ondes détiennent sans doute le secret de l’émergence de la conscience et du contenu de la pensée.

     

 

      Comme nous venons de le voir, les crises d'épilepsies sont suivies d'une perte de conscience, caractérisées par des ondes lentes et de fortes amplitude.

 

Le déjà-vu est un symptome précursseur de ces crises, il ne contient, lui, pas de passage à l'état d'inconscience.

      Nous constatons qu'il est donc probable que le déjà vu épileptique et le déjà vu "normal" soient différents. Etant donné que l'un provoque une perte de conscience, et l'autre donne seulement une impression étrange, sans conséquence. 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×