a) L'oeil

De la transmission rétinienne au cerveau.

 

      La perception visuelle, est un mécanisme complexe, impliquant de nombreux facteurs pour que l'image observée parvienne à notre cerveau sans entrave.

 

      Tout d'abord, étudions l'agencement de notre œil; premier relais dans le système de la vision.

 

(*3)      Pour obtenir la formation d'une image, l'œil doit être capable de capter la lumière de son environnement. Celle-ci passe alors premièrement par la cornée, membrane externe transparente de l'œil, puis par l'humeur aqueuse (liquide transparent).

(*4)      Ensuite nous arrivons à la pupille, orifice qui permet à la lumière d'atteindre la rétine en traversant alors les derniers milieux, que sont le cristallin et l’humeur vitrée.


1-3.jpg


      C'est la cornée et le cristallin (lentille réfractant ou focalisant la lumière sur la rétine) qui assurent la mise au point de la lumière, tandis que l’iris, muscle circulaire situé de part et d'autre du cristallin, permet à l'œil, grâce à sa contraction, de s’adapter continuellement aux différentes conditions d’éclairage.

Le cristallin, qui focalise la lumière sur la rétine, permet à celle-ci de capter ces rayons lumineux et d'en élaborer un message nerveux.

La rétine se compose de 3 couches de cellules: la première est formée de millions de cellules nerveuses, appelées les photorécepteurs, qui tapissent la rétine. A l'origine de ce message nerveux, ceux-ci convertissent et transmettre le signal lumineux en un signal électrique. La rétine fonctionne alors sur le mode:

Objet observé→ signal lumineux qui en est émis→ Œil → signal électrique → cerveau.

 

      Il existe deux types de photorécepteurs; les cônes, qui permettent de reconnaître les couleurs, et les bâtonnets, qui permettent de reconnaître l'intensité lumineuse.
Le signal nerveux (électrique) est ensuite transmis aux cellules de la deuxième couche; les cellules bipolaires. Celles-ci servent à réunir tous les messages venus des photorécepteurs pour ensuite les envoyer vers la dernière couche. 
Cette dernière est constituée des cellules ganglionnaires (type de neurone), prolongées par des fibres nerveuses qui en se réunissant forment le nerf optique.

 

      L'image captée par notre œil, apparaît à l'envers sur la rétine (tout comme la pellicule d'un appareil photo). Au niveau de celle-ci, il se réalise la traduction de l'énergie lumineuse contenue dans l'image, en signaux électriques. Ce message nerveux, va finalement être acheminée au cerveau par ce nerf optique.


document-numerise-1-1.jpg




Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×